A Berlin, on célèbre cet été les 50 ans de la construction d’un monument emblématique : la tour de la télévision de Berlin Est. Symbole du régime de la RDA, ce colosse de 360 mètres de haut est aujourd’hui l’un des lieux les plus visités de la capitale allemande.

Tour de la Télévision de Berlin Est.
Tour de la Télévision de Berlin Est. © Fotoatelier Berlin/imageBROKER/Corbis

Il y a tout juste 50 ans, le chantier démarrait ici-même, à deux pas de l’Alexander Platz, en plein cœur du Berlin communiste. Difficile aujourd’hui, au milieu des fast-foods et des galeries commerciales, de se replacer dans le contexte de l’époque. Au pied de la Tour, des milliers de visiteurs font la queue chaque jour pour monter au sommet, et les marchands de babioles en profitent bien.

Christopher Jung nous fait visiter son magasin Discover Berlin :

« Ce qui marche le mieux ce sont ces petites tours en métal. il y a marqué dessus la hauteur de la tour : 368 m. Sinon, nous avons des boules à neige, très appréciées aussi. Il y a également des T-Shirts. Je dois dire que les souvenirs de la tour de la télé sont aujourd’hui les plus demandés. Plus que la Porte de Brandebourg ou l’Ours de Berlin, la Tour de la télé est devenu LE monument le plus apprécié des touristes ».

__

Après une heure et demi d’attente, on s’engouffre enfin dans l’ascenceur pour grimper à 200 mètres de haut dans cette boule à facettes qui domine la ville. On a beau s’y préparer, la vue sur tout Berlin est impressionnante.

George, un touriste anglais de Manchester a tenu à faire la visite :

« Elle est vraiment imposante cette tour, on la voit de partout en ville. Moi, ce qui m’intéressait aussi, c’est l’aspect historique, que je ne connaissait pas bien avant de venir. J’ai voulu voir de l’intérieur un vrai bâtiment communiste »

Cette tour gigantesque, plus haute que la Tour Eiffel, à peine moins que l’Empire State Building, est née avant tout de la rivalité Est-Ouest. Nettement plus haute que son homologue de l’ouest construite dans les années 20, elle devait être visible de l’autre côté du mur pour impressionner l’ennemi. Emmanuel Droit est historien au centre Marc Bloch et spécialiste de l’ex-RDA.

A la chute du Mur, certains Berlinois voulait que la Tour soit détruite, parce qu’elle symbolisait la dictature. Une querelle oubliée aujourd’hui : plus qu’un simple vestige de la RDA, la Fernsehturm est devenu le symbole de Berlin réunifiée.

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.