Un reportage de Florence La Bruyère, correspondante à Budapest, Hongrie

György Reder :

En Hongrie, il ne reste pas beaucoup de vestiges turcs comme ça… Des lieux pleins d’atmosphère qui permettent de replonger dans le passé... __

__

Ces vestiges dont parle György Reder, un habitant de Budapest, ce sont les bains turcs de Budapest. L’eau thermale est à la Hongrie ce que le pétrole est au Texas. Le sous-sol de la capitale hongroise regorge de sources et la ville possède une vingtaine de bains thermaux. Les budapestois y vont comme on va au café. Pour se reposer et rencontrer des amis. Certains thermes datent de l’époque turque, d’autres sont Art nouveau ou Art déco…il y a en a pour tous les goûts.

Délabrés à la chute du communisme, ces lieux ont été rénovés grâce aux fonds européens

Péter Barta est enseignant. Il passe souvent son dimanche aux bains Veli Bey. Des thermes bâtis à la fin du XVIIème siècle par les Ottomans qui occupaient alors la Hongrie. Ces bains étaient fermés depuis des décennies car ils étaient en ruines. Mais après des travaux financés par des fonds européens, ils rouvert leur porte en 2011. La rénovation somptueuse intègre les vestiges turcs : fontaines de marbre, céramiques raffinée…. Un mélange de modernité et de raffinement oriental.

Péter Barta :

C’est un programme social, parce que j’y vais avec un ou plusieurs amis. Les mêmes, depuis 15 ans ! …On se sent très reposé après.

György Reder a 39 ans, il est cameraman. Entre 2 tournages, il va aux bains Rudas. Des thermes qui datent aussi de l’époque turque... Il y a encore quelques années, le bâtiment était en très mauvais état : peinture écaillée, murs moisis, céramiques cassées… Il a été restauré grâce à des centaines de milliers d’euros de fonds européens. Et le week-end, le bain est ouvert la nuit. Ambiance festive assurée.

György Reder :

De 10 h du soir jusqu’à l’aube, c’est archi-plein, il y a une queue pas possible à la caisse ! Il y a beaucoup de jeunes, c’est vraiment super ! Après, on va boire un pot. Mais, certains ont déjà pas mal bu quand ils arrivent aux bains ! (rire) …. __

A Budapest, on trouve aussi des thermes du XIXème siècle. Comme les Bains Széchényi, situés dans un grand parc. Cet édifice néo-baroque est le plus grand complexe thermal d’Europe. Il possède plusieurs bassins extérieurs où l’on se baigne été comme hiver, même sous la neige. C’est le bain préféré d’Elisabeth Gardos.

Elisabeth Gardos :

Je trouve qu’il est très beau, très joli, baroque…Il y a beaucoup de bassins à l’intérieur aussi mais je préfère rester dehors…Même en hiver, parce que l’eau est chaude et c’est très joli, avec les murs jaunes…Tu traverses la neige dans une paire de pantoufles et… hop, dans l’eau !__

Après une plongée dans les bains, les budapestois vont au café. Pour y déguster un Chocolat à la crème, ou un vin chaud à la cannelle.

Vue nocturne des bains de Szechenyi à Budapest
Vue nocturne des bains de Szechenyi à Budapest © CC Neef - 2
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.