Un reportage de Quentin Dickinson Le gros million d’habitants que compte Bruxelles - ainsi que les 330.000 navetteurs qui viennent y travailler tous les jours - s’attendent à de longs mois de chaos dans les rues, en raison à la fois de la fermeture pour travaux de plusieurs tunnels et de l’insuffisance de l’offre des transports en commun.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.