Nous sommes à Jérusalem et vous venez d’entendre Basel Sader, un étudiant palestinien à l'origine de cette application gratuite. Azmeh, qui signifie « embouteillages » en arabe a été lancé en octobre 2015. L'outil disponible sur les smartphones compte déjà 14.000 utilisateurs palestiniens qui s'en servent pour connaître le temps d'attente aux check-point israéliens. Une avancée pour beaucoup d’habitants des territoires palestiniens. Mais un groupe de colons israéliens a décidé de porter l'action en justice car elle pourrait, selon eux, faciliter les attaques menées par des Palestiniens. Reportage à Ramallah du correspondant de RFI et France Inter, Nicolas Ropert.

Un checkpoint israélien à Jérusalem
Un checkpoint israélien à Jérusalem © Reuters / Ronen Zvulun
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.