L'animation coréenne s'émancipe de son voisin japonais avec des films innovants et critiques des problèmes sociaux du pays. Face à un cinéma plus aseptisé, l'animation étonne.

King of pigs
King of pigs

On assiste à un renouveau en 2016 du film d’animation
Succès des films pour adultes d’animation s’explique aujourd’hui parce que à travers l’animation, on peut dire tout ce qu’on ne peut pas dire à travers le cinéma. C'est-à-dire une critique sociale très forte. Je conseille de voir « King of Pigs », qui est une critique du système éducatif.

Nous sommes à Séoul et nous venons d'entendre Nicolas Piccato, un producteur et distributeur français parler d’animation… sud-coréenne! Longtemps restée dans l’ombre du grand voisin japonais, les dessins animés pour enfants et pour adultes de Corée du Sud connaissent un regain de dynamisme et commencent à sortir de leurs frontières. Une créativité d’ailleurs mise à l’honneur lors du récent festival d’Annecy, qui a offert une sélection d’animation coréenne plus politique qu'on pourrait le penser. Reportage à Séoul du correspondant de RFI, Fréféric Ojardias.

Les studios d’animation sud-coréens ont pendant longtemps fait de la sous-traitance – des épisodes des Simpsons ont par exemple été réalisés à Séoul. Mais aujourd’hui, la Corée produit ses propres séries et affiche de très belles réussites, en particulier dans l’animation pour les tout-petits : ses dessins animés colorés et sucrés comme « Tayo le Petit Bus » ou « Pororo le Pingouin » s’exportent dans le monde entier.

Le secteur de l’animation pour adultes reste lui plus confidentiel : les budgets sont réduits, la diffusion limitée aux salles indépendantes. Mais de nouveaux auteurs émergent, comme Yeon Sang-ho, réalisateur de « King of Pigs » ou du film de zombies « Seoul Station ».

L’animation fait ainsi preuve d’une inventivité et d’une fraîcheur qui caractérisaient autrefois le cinéma traditionnel sud-coréen, lequel devient de plus en plus commercial et convenu.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.