Un reportage de Pascale Guéricolas, à Saint-Mathieu-du-Parc, au Québec

Citrouille Halloween
Citrouille Halloween © Miala

Le tir au mousquet que l’on vient d’entendre, c’est l’annonce du début du feu d’artifice qui a eu lieu samedi soir, à Saint Mathieu du Parc, au Québec, pour clôturer la soirée d’Halloween hors du commun de ce petit village ignoré des circuits touristiques.

La collecte des bonbons pour les enfants a commencé hier après-midi dans l’église de cette localité d’un millier d’habitants.

La tête coupée du Capitaine Barbe Noire attendait les enfants dans l’église de Saint-Mathieu. Dans cette version grandeur nature d’Halloween, voilà les enfants propulsés dans une aventure de pirates où il faut trouver le trésor de Barbe-Noire. Les indices sont donnés par les équipages de flibustiers répartis aux quatre coins du village. Un navire de métal a surgi devant cette maison.

Une habitante de Saint-Mathieu : « On a fait tout le navire, on a tout monté hier après-midi. On a fait les voiles, et puis la coque en fer »

Toute la soirée, quatre mille enfants et parents déferlent dans rues du village, en quête d’indices pour trouver le trésor. Sur leur route, ils croisent un diable devenu distributeur de soupe à la citrouille et des clowns chargés de vin chaud.

Le village de Saint-Mathieu a fait les choses en grand pour frapper l’imagination des visiteurs. Cracheurs de feu, comédiens, pompiers bénévoles, tous contribuent à rendre la soirée magique au grand plaisir de ce papa, redevenu enfant.

Un père de famille : « Ce qui m’impressionne beaucoup, c’est la mobilisation des gens. On dirait que tout le village participe. Je ne sais pas si on se sert souvent d’églises pour faire des choses comme ça. J’aurais aimé voir cela quand j’étais jeune. Si seulement j’avais vu cela quand j’avais 7-8 ans ! »

__

En un an, le nombre, le nombre d’amateurs d’Halloween a doublé à Saint-Mathieu, qui espère bien devenir une capitale de cette fête.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.