Jean-Jean-Pierre Coffe s’est régalé du texte goûteux et léger à la fois qu’est ce « Canard a l’Orange »

Pardonnez-moi le jeu de mot un peu facile, mais avec ce _Canard à l’Orange  _on a la recette d’un succès annoncé… D’abord ce canard à l’Orange, est impeccablement servi par Anne Charrier, comédienne délicieuse et par François Vincentelli, acteur au flegme délectable. 

Durant toute la pièce ils nous mettent en appétit et le public se régale ! Mon cousin aurait adoré parce que c’est un texte goûteux et léger à la fois ; des dialogues savoureux, pimentés juste avec ce qu’il faut de bons mots et de répliques piquantes ; de l’ironie mais sans trop d’amertume ; de la raillerie mais toujours relevée d‘une pointe de fantaisie et de folie exempte de ces vulgarités de basse cuisine de ces calembours trop poivrés, de ces plaisanteries bourratives bardées de vulgarités qui alourdissent trop souvent les pièces de boulevard…

Parce que faut avoir l’honnêteté de le dire, Nagui, y a des pièces, c’est vraiment de la merde ! Et je vous parle pas de l’humour indigeste de certains membres de cette bande d’originaux qui vous entourent, Nagui…

Je m’énerve, mais vous l’étiez plus que moi, tout à l’heure quand Ji & Bi - qui, soit dit en passant ne m’a toujours pas passé sa recette du gratin de courge au Coulommiers - quand Ji & Bi vous a expliqué qu’Anne Charrier et François Vincentelli venaient pour le Canard à l’Orange...

_- Le Canard à l’Orange, mais c’est une très vieille pièce ! Ils s’emmerdent pas les théâtreux… Ils nous ressortent du saloir une vieille comédie qui a super bien marché y a cinquante ans et ils remettent le couvert… fastoche !_

- Mais Ô mon maître, c’est une pièce très drôle, désormais un classique intemporel… Aïe ! 

- Et cette baffe dans ta face, elle était  intemporelle ?

- Mais, mon cher patron, le personnage principal, Hugh Preston, comme vous est animateur vedette à la télévision et il a de nombreuses maîtresses… Aïe !

Voilà chère Anne Charrier, cher François Vincentelli, comment se prépare la Bande Originale, dans le mépris de notre patrimoine théâtral, dans l’atrophie du bon goût et la défense de l’adultère… 

Nagui, j’ai pas le temps de vous donner ma recette du Phoque à l’Orange ? 

Vous prenez une tête de phoque, bien fraîche… Non ? Alors, bonne émission… 

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.