Le père Albert, à l'occasion de la venue d'Axelle Laffont et Virginie Ledoyen pour le film "MILF", découvre le sens de ce mot, et fait part de sa stupeur.

Mon cher Nangui, si vous vous imaginez que je ne perçois  pas l’ironie  malicieuse qui sous-tend votre question, vous  vous mettez le doigt dans l’œil jusqu’à la clavicule. Hier encore, j’ignorais la signification de cet horrible acronyme « Milf... »... Mais comme ma camionnette-aumônerie bâchée cuir clouté, outre ses différentes fonctions (laverie automatique / centre de recrutement des CRS / Jacuzzi /atelier tatouage et salle de shoot), ma camionnette disais-je fait aussi office de cyber café. Intrigué par le mot « Milf »,  j’ai donc demandé à mes jeunes de rechercher le mot Milf sur Google, et là, c’est avec stupeur mêlée de dégoût que j’ai  découvert des vidéos dont l’obscénité le dispute à la dépravation des mœurs familiales les plus sacrées... Point n’est besoin de décrire les turpitudes de ces boules de vice que sont les Milfs... Les titres des vidéos sont suffisamment éloquents:

« En plein dans le Milf »

« Un bon coup de piquet dans sa tante »

« 20 000 lieues sous Mémère »

Et encore, je ne cite là que les titres les moins choquants. Pour ce qui est d’être choqué, je ne le suis pas tant par ces collages contre nature entre femmes mûres et jouvenceaux, qui oublient que la seule union admissible  est celle d’un Papa, d’une Manman ! Je ne suis pas choqué non plus par le défi lancé par ces femmes mûres au temps qui passe, à la sénescence et à l’avachissement irrévocable des chairs qui bientôt transformera leurs mamelles en gants de toilettes ou en oreilles de cocker ! 

Non, ce qui me choque c’est que personne n’ait pensé aux Filf... oui, Nangui, j’ai bien dit aux FILFS, avec un F,  aux « Father, I would like to fuck ! » N’oublions pas les Père, à commencer par le Père Albert ! Bonne émission.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.