Le père Albert est très heureux de recevoir Michel Fau, même si certains membres de l'équipe préfèrent Michel Bouquet.

Mon cher Nangui, dans votre jeu je vois clair comme dans de l’eau de bidet ! Je lis dans vos pensées comme dans une bible ouverte. Vous aimeriez que je dise qu’entre Tartuffe ( incarné par Michel Fau ) et moi - même, il y a de troublants points communs, et cela sous prétexte que ce personnage qui veut se faire passer pour un saint homme, n’est en fait qu’un abominable hypocrite qui tourne à son profit la crédulité et la confiance de ses disciples pour abuser de leurs épouses, dont il tente de souiller la pudeur en les forçant à se comporter avec lui comme d’infâmes boules de vice qu’il va jusqu’à culbuter sur la table de la salle à manger... Oui...décidément vous avez de moi une image bien négative...

Mais voyez vous Nangui, je vais vous dire pourquoi, nous recevons Michel Fau. Tout simplement parce que nous ne recevons pas Michel Bouquet. Ah, ce matin, Nangui dans le bureau de la bande Originale fallait vous entendre hurler dans l’oreille de Ji & bi votre rédac chef souffre douleur ...

- Mais par les mamelles d’Oum Khalsoum, tu t’es trompé de Michel ! j’en ai rien à cirer de Michel Fau. Rien du tout ! Je le connais par cœur. Y’a que Michel Bouquet qui m’intéresse comme invité...

- Mais ô mon Maitre Michel Bouquet ne donne aucune interview, à aucune radio...

-Ne me redis jamais ça où quand tu retourneras à Coulommiers, ta famille ne te reconnaitras qu’à tes godasses ! Je ne suis pas une radio, je suis Nagui...

Toujours est - il que cette colère n’a pas fait venir Michel Bouquet et Nagui a du se faire à l’idée de vous recevoir, ce dont je me réjouis Michel. Car je vous avoue qu’à votre entrée en scène ( j’étais là le soir de la première ) quand après vous être flagellé vous même, vous dites à votre domestique :

« Laurent, serrez ma haire avec ma discipline » ( pour les jeunes pour qui cette phrase c’est du « noiche » ça peut se traduire par : « Serrez ma chemise en poils de bouc tout piquants avec les lanières de mon fouet ) ...oui, je vous l’avoue, quand je vous ai entendu, j’ai eu l’échine parcourue de frissons... Que n’ai je fait moi aussi du théâtre, pour connaître pareille mortification. Ceci dit, sachez que ma camionnette - aumônerie fait aussi infirmerie, et si après le spectacle, vous avez besoin de Mytosil c’est de bon cœur. Bonne émission.

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.