Le maréchal Ganache est entré ce matin dans une fureur noire, quand il s'est aperçu que l'on invitait Jonathan Lambert dans la Bande Originale pour un spectacle où l'on se moque des dictateurs, dont chacun sait, selon Ganache, qu'ils sont des bienfaiteurs méconnus et mal jugés.

Nagui : J’espère, Maréchal Ganache, que vous savez pourquoi nous avons invité Jonathan Lambert ?

Le maréchal Ganache : Mon cher Nagui, tout à l’heure quand vous m’avez dit : « Maréchal, ce matin, Jonathan Lambert vient pour un spectacle sur les dictateurs », vous êtes soudain remonté dans mon estime. Certes, je vous ai souvent  vu à l’œuvre dans le bureau de la Bande Originale, où vos ordres claquent comme des coups de fouet. Je dois dire que la façon despotique dont vous dirigez votre Bande, qui voue à votre personne un culte ardent et qui s’explique davantage par la peur d’être limogé sans indemnité que par un réel enthousiasme, m’a impressionné favorablement... 

J’ai pu apprécier aussi la véritable terreur que vous inspirez à Ji & Bi, votre rédac’ chef, qui ne vous adresse la parole que la tête baissée, en tremblant et ponctuant chaque phrase d’un « Oui Maître, bien Maître » digne de Mammy, l’esclave et domestique de Scarlett O'Hara dans Autant en Emporte le Vent

Bref, s’il est vrai qu’en coulisses,  je vous ai vu faire preuve d’un indéniable sens du commandement, une fois dans le studio, hélas, c’est autre chose. Bye Bye tyrannie, hello bonhomie ! Au revoir égocentrisme effrayant, bonjour altruisme dégoulinant ! Donc, Nagui vous avez encore un effort pour être un vrai tyran ! En plus, vous devriez vous laisser pousser la moustache. 

Quant au spectacle de Monsieur Lambert, ses propos sont pour moi une déception atroce, puisque ces grands hommes prénommés Joseph, Adolf, Bénito, Saddam, Idi Amin, Jean-Bedel, Fidel, Jong-un, Il-sung, Nicolae, Néron ou  Mouammar, il ne s’agit pas de les louanger mais d’en rigoler. Et ça, ça ne passe pas, Nagui ! Mais comme je sens que les douleurs de ma mutilation qui se réveillent, je vais passer la parole à un ami, le Président de l’Association des Fils et Filles de Criminels de Guerre, le neveu du Maréchal Pétain, Jean - Philippe Pétain.  

Si comme mon Tonton autrefois, j’avais les pleins pouvoirs, j’interdirais de TSF Monsieur Nagui

Jean-Philippe Pétain

Français,  

J’ai pu constater avec une peine réelle que monsieur Jonathan Lambert avait travesti  et dénaturé pour s’en moquer les intentions et les actions des confrères de mon oncle Philippe. Je pense surtout au chancelier du grand Reich. Une fois de plus l’esprit de jouissance et de dérision  l’emporte sur l’esprit de respect. Si comme mon Tonton autrefois, j’avais les pleins pouvoirs, j’interdirais de TSF Monsieur Nagui et je confisquerais son microphone à Monsieur Jonathan Lambert.

Chers Français, adieu et n’écoutez pas cette émission.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.