Mon cher Dans-Niel, l’album de Barbara Hendricks va avoir du succès, tout simplement parce que c’est du Barbara Hendricks et si Barbara Hendricks a chanté les romantiques Schubert, Brahms, Schuman avec passion, Ravel, Fauré avec subtilité, Mozart bien sûr avec un brio incomparable…

Eh bien dans le blues et le Gospel, Barbara Hendricks, fidèle héritière d’un patrimoine musical tissé de douleurs d’espérances et de révolte aussi révèle toute la profondeur de son âme, et sa voix éveille au fond de nous l’émotion vraie, qu’une artiste authentique a le don de faire éclore… 

Après des propos aussi pertinents, aussi fins, que pourrais-je dire de plus ? 

“Rien de plus. Merci Père Albert ! »

« Attendez, Dans-Niel, n’en profitez pas pour vous débarrasser de moi ou je pourrais bien, abdiquant toute miséricorde, balancer ce que vous avez dit à Ji & Bi notre rédac’ chef… d’ailleurs c’est ce que je vais faire… Mais comme je ne suis point doué pour l’imitation animalière, Dans-Niel, je vous propose de répéter vos propres propos… Voilà donc ce que vous avez dit… »

“Qu’est- ce qui se passe, JI & Bi ? Je ne te reconnais plus ! Depuis que Nagui est parti, tu n’es plus le même ! Tu n’as plus le visage tuméfié et les dents cassées ! »

“Parle moins fort, Daniel ! Parle moins fort… »

“Tu n’as pas à avoir peur, Ji & Bi ! Je te dis que Nagui est parti, très loin, sur son yacht ! Il ne peut pas t’entendre. Et ça se voit à la programmation, qu’il est parti. Enfin une émission où est invitée une vraie chanteuse, une grande chanteuse… quel changement ! »

“Parle moins fort, Daniel ! Tais-toi ! Parle moins fort ! »

Voilà, chère Barbara Hendricks, comment se prépare la Bande Originale dans la terreur certes mais dans le respect des grandes chanteuses…

La suite à écouter et à retrouver en vidéo 

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.