Le Maréchal a dévoré le roman de Leila Slimani.

Ganache: Aaaah, désolé Nagui, François François est confiné en quarantaine dans les backrooms du Banana café et c’est donc moi, Ganache, à la demande de la direction de France Inter, qui le remplace.  Mission qui m’enchante, car aux Vieux Glands, mon Ehpad, ma seule distraction, à part regarder N’oubliez pas les paroles en triant les lentilles qu’on nous sert le midi, mixées avec  le boudin et le yogourt aux fraises, ma distraction, c’est la lecture ! Et je peux vous dire, Madame Slimani ( mes hommages, Madame ) que j’ai dévoré  Le Pays des autres, avec d’autant plus d’appétit que moi aussi, comme les enfants de Mathilde et d’Amine, je suis de sang mêlé…

Oui, Nagui, ça a l’air de vous étonner, mais ma mère était d’Asnières sur Seine, et mon Père de La Garenne - Colombes (deux ethnies très différentes), ce qui fait de moi, un métis. De plus dans votre formidable roman, madame Slimani, une créature m’a rappelé trait pour trait l’attraction bestiale qu’exerçait sur moi Edmonde, la Maréchale, mon épouse qui me manque tant… Il s’agit de Corinne… je vous cite , p.176 «  Ils contemplaient alors, éblouis, ses seins extraordinaires, qui, libérés du soutien-gorge, se répandaient comme un nuage de crème. Ils se jetaient dessus, les mordaient à pleine bouche, comme rendus fous à l’idée que cette friandise ne finirait jamais…» Aaaah… merci Mame Slimani de m’avoir fait revivre ces instants d’ivresse charnelle…

Comme je confiais à Daniel Morin mon admiration pour votre talent de romancière, il me répondit «  J'ai déjà du mal à m’intéresser à ce qui se passe dans mon pays, alors celui des autres, je m’en tamponne grave »

Me tournant alors vers Madame Kaddour, je précisais : «Cette saga familiale, en plus de son haut intérêt romanesque, montre que la notion de métissage, porte encore les stigmates du contexte colonial et religieux, tout en laissant espérer, face à la paralysie de principes archaïques et communautaristes, les possibilités d’une nouvelle harmonie sociale » « Aaaah, Maréchal - s’écria mame Kaddour -  en quelques mots d’une acuité sidérante, vous dites ce qu’au prix d’une logorrhée pénible, Laure Adler n’arrive même pas à formuler dans son émission L’Heure Bleue tous les soirs à 20 h 05 » 

Et Nagui d’ajouter «  La mère Adler, je peux te dire qu’elle sera verte quand elle apprendra que L’Heure Bleue est dans le rouge ! » 

Voilà, chère Leila Slimani, comment se prépare la B.O: dans les métaphores chromatiques les plus cruelles et une jalousie délétère. Bonne émission quand même!

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.