Jean-Jean-Pierre Coffe a dévoré le livre de Jean-François Piège "Les tartes pour tous"

Comme vous le savez, j’ai été initié à l’art culinaire par mon cousin Jean-Pierre, et question tarte, je croyais absolument tout savoir. Eh bien-je me trompais, et pardonnez-moi ce jeu de mot un peu fastoche mais c’est la rentrée : j’ai été piégé par Piège… Mais oui, nom de Dieu, votre  livre, cher Jean-François, je l’ai littéralement dévoré… l’eau à la bouche, les papilles en émoi à l’idée de toutes ces saveurs promises, ces régals à venir… 

Je ne peux pas revenir sur toutes vos recettes, aussi simples que succulentes et si jolies (ah « La tarte aux fleurs », « La Bayadère »…) mais ce que je peux vous dire, c’est que je suis tombé en amour de votre tarte aux mûres, j’ai été épaté par vos pâtes (brisée, sablée, sucrée…) complètement renversé par votre Tatin (« Tatin », « renversé », vous avez saisi, Nagui…) 

C’est vous dire si j’ai pas compris vos réticences, cher Nagui, quand juste avant l’émission, Ji&Bi, notre rédac’ chef, vous a annoncé l’arrivée de Jean-François Piège…

Jean-François qui ?

Piège, ô mon bon maître, l’auteur des « Tartes pour tous » ! 

Eh bien, en attendant, prend celle-là, de tarte, elle est pour toi !

Aïe ! Tant de violence pour des tartes ?

Laisse tomber, c’est trop tarte, je lui dirai que toute ses tartes sont super, que ce sont des tartes au poil ! Ah, ah, ah…

Voilà, cher jean François Piège, comment se prépare la Bande Originale… dans l’amour des calembours scabreux, le dégoût des plats simples et populaires et le mépris des grands cuisiniers…

Pour ma part, j’aurais volontiers ajouté à votre livre une recette de mon cousin Jean-Pierre : la tourte aux joues de phoque… Mettez une belle tête de phoque fraichement coupée à déglairer dans un seau ou un bidet rempli de vinaigre, dorez le rond de pâte avec la glaire ; enfournez 6 à 8 mn, sortez du four ; disposez les joues crues découpées en fines lamelles… Allez-y, les enfants, allez-y… 

Bonne émission !

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.