Le Maréchal Ganache est ému ce matin, avec les invités Sophie Marceau et Pierre Richard. L'histoire du film l'a touché et a fait remonter quelques souvenirs...

Ce que je sais, mon cher Nagui, c’est que tout à l’heure, quand en arrivant dans le bureau de la Bande Originale, vous avez avisé le tableau sur lequel Ji & Bi, notre rédac chef, dit le Yéti, inscrit le nom des invités du jour... ce que je sais... c’est que je vous ai vu sourire…et engager une discussion consternante avec ce qui restait de Ji &Bi :

- Enfin deux vedettes françaises de renommée internationale ! Enfin des vraies stars ! Vous êtes-vous écrié !  C’est du gâteau ! 

- Oui, Maître, et comme dans le film...

- Quel film

- Le film qu’ils viennent présenter : « Madame Mills une voisine si parfaite ». Et  comme dans ce film, Pierre Richard se travestit en femme, je vous ai préparé une fiche où il est question des comédies où des acteurs célèbres se travestissent en femme : Certains l’aiment chaud, Madame Doubtfire, Tootsie, Big Mamma, Madame Irma...

Mais Ji & Bi fut vite interrompu, par le formidable coup de genou que vous lui assénâtes, Nagui, dans le bas ventre...

-   Bougre de goujat,  lançâtes-vous alors au malheureux se tortillait en position fœtale sur la moquette, je sais bien que l’idée de Sophie Marceau n’a rien d’original ! Mais mon job, c’est justement de persuader nos auditeurs du contraire ! Alors ta liste, tu peux te la rouler et te la carrer où je pense !

Voilà, ce n’était qu’une modeste anecdote  mais qui en dit long sur les exigences éthiques de Nagui. 

Quant à moi, chère Sophie Marceau, cher Pierre Richard, je ne suis pas un peureux, mais en  découvrant à l’écran Madame Mills, j’ai été submergé par l’émotion… Est-ce le fruit d’une extraordinaire coïncidence morphologique, est-ce ma mémoire qui enjolive les souvenirs d’un temps hélas irrévocable... ?

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.