Les téléspectateurs vont être touchés comme je l’ai été par le regard profondément humain porté par Sara Giraudeau sur ces rencontres entre ces enfants très malades et ces clowns de l’extrême…

Deux univers apparemment opposés en un contraste inattendu : douleur et angoisse d’un côté, pitreries et facéties de l’autre. Mais comme le rire jaillit de la surprise, ça marche !…

Je n’aurai pas l’outrecuidance de me comparer à ces clown-médecins, mais il m’arrive moi aussi de cumuler vertus zygomatiques et vertus thérapeutiques. Par exemple , quand je sens que des jeunes en recherche et en souffrance  venus toquer à la porte de ma camionnette bâchée cuir cloutée noir (qui en ce moment sert aussi de baraque à Merguez/frites et de buvette pour les gilets jaunes qui bloquent les Ronds Points  du Bois de BouBou) il m’arrive disais-je quand je devine que des  jeunes en recherche se sentent mal (moralement il s’entend) il m’arrive de me mettre un nez rouge et de les distraire avec des tours de magie rigolos qui sont la spécialité de ma boite depuis deux mille ans : multiplication des petits pains, transformation de l’eau en vin ou en Coca-Cola, et plus fort encore, je remplis une bassine et je marche sur l’eau… Et voyez vous Nan-gui, ma plus belle récompense, c’est voir le bonheur scintiller comme mille petites étoiles dans leurs yeux émerveillés… et je me dis que mon sacerdoce n’est pas vain…

Hélas, les clowns n’exercent pas sur tout le monde leur pouvoir hilarant… Pour preuve ce que vous avez marmonné d’un ton menaçant à ce pauvre Ji & bi, notre rédac’ chef en entrant dans le studio…

"- Je vois que t’as encore invité Sara Giraudeau !!

- Oui, Maître, pour un documentaire sur les clowns Médecins…

- Ça tombe mal, j’aime ni les toubibs, ni les clowns ! Les uns comme les autres me font flipper ! Et surtout ils me font pas rire. Alors les deux réunis, c’est l’angoisse totale.

- Trop tard Maître , voilà votre fiche, il faut y aller."

Voilà, chère Sara Giraudeau, comment se prépare la Bande originale, dans la détestation de l’humour, la haine des saltimbanques et l’improvisation la plus totale. Pour ma part, dès ce soir, dans ma camionnette, je présente le spectacle de deux clowns que j’ai rencontrés samedi dernier en haut de l’Arc de triomphe, Gilles et John. Venez nombreux.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.