Le père Albert profite de la venue de Laure Calamy et Vincent Dedienne pour la pièce "Le jeu de l'amour et du hasard" pour expliquer, à tous les jeunes et les vieux qui écoutent France Inter en cachette, ce qu'est le marivaudage.

Nagui : Père Albert, j’espère que vous savez pourquoi nous recevons  Laure Calamy et Vincent Dedienne ?

Père Albert : « Pourquoi ? Pourquoi ? » Encore et toujours la même question ! Mon cher Nan-gui, moi qui  pensais que ce changement d’année serait pour vous l’occasion de renouveler votre stock de questions en le refourbissant  de façon aussi inventive qu’inattendue, je constate qu’à peine débarqué de votre Falcon, vous n’avez de cesse de renouer avec une routine dont s’accommodent d’ailleurs vos comparses, cette bande de cossards, qui se voudrait originale alors qu’elle n’est que banale. 

Pardonnez - moi cet aparté, chère Laure Calamy, cher Vincent Dedienne ( et  je reviendrai au Jeu de l’Amour et du Hasard ) mais comme Nangui risque de me rétorquer : « Et vous, Père Albert, qu’avez - vous changé ?  hein, qu’avez vous changé  ? » 

Hé bien, d’abord, bien que ça ne se voit pas sous ma soutane, j’ai changé de slip et de tricot de peau ; ensuite si ma camionnette - confessionnal reste toujours bâchée de cuir clouté noir, je l’ai doté de fonctions complètement nouvelles. Désormais,  elle fait aussi baraque à frites, ambulance, fourrière, automitrailleuse, camion  boucherie-triperie, dépanneuse, corbillard, transport de fonds, véhicule Plan Vigipirate, dameuse de piste de ski, benne à ordures...

Mais revenons au marivaudage... Alors bien sûr, je vous ai entendus, tous autour de cette table, évoquer ce jeu subtil et délicieux qui permet la révélation de mouvements secrets du cœur humain, où la finesse de l’analyse se marie à un langage admirable. O.K, très bien...

Mais le marivaudage, renforcé ici d’une double imposture, où les larbins jouent les rôles des maîtres (et inversement ), ce qui annonce la Révolution qui mettra l’ordre social cul par dessus tête, le marivaudage est surtout une conversation  inconvenante,  tissée de phrases à double sens, qui d’une manière équivoque conduisent garçons et filles à l’impureté des plaisirs charnels qui ruinent la santé et causent les chtouilles les plus honteuses...   

Ceci dit, dans ma camionnette, j’incite mes jeunes en recherche à s’adonner au « Jeu de l’amour du prochain et du hasard ». Il s’agit du jeu de Colin Paillard... Ça se joue comme une partie de  Colin Maillard, mais dans le noir absolu  et ce ne sont  pas les yeux qui sont bandés. 

Alors  Vincent et Laure je vous invite à venir vous éclater avec nous, on jouera aussi à saute mouton. En attendant, bonne émission ! 

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.