Pierre Deladonchamps et Clémence Poésy sont les invités de La Bande Originale pour la réalisation de courts-métrages sur les 25 ans des Talents Adami de Cannes 2018. Jean-Jack Lang relate l'effet que cette nouvelle a provoqué dans le bureau de la Bande Originale.

Très cher Nagui, à votre question, je répondrais d’une formule dont je ne suis pas peu fier, je me cite : « Les talents Adami, ne sont pas des talents à demi ». Ça c’est tapé, non ? Mais il n’y a pas que ça qui a été bien tapé ce matin. Je veux parler de Ji & Bi, le rédac’ chef de la Bande Originale dont la tête tient ce matin, vu de face de la bouille d’Igor Bogdanov, et vu de profil, de la trombine de Grichka, cela, après que Ji & Bi eut subi la grêle de coups de poings rageurs que vous lui avez balancés Nagui, quand il vous a annoncé qu’étaient invités Clémence Poésy et Pierre Deladonchamps.

Mais bougre de chameau, lui avez-vous hurlé dans ses tympans crevés, pour les 25 ans des Talents Adami, pourquoi se contenter de deux comédiens sur les cinq qui ont réalisé un court métrage...Il fallait aussi inviter les trois autres !

- Mais Ô mon maitre, ça vous aurait fait beaucoup trop de travail, déjà que…

- Espèce de dromadaire borné, c’est tout le contraire ! Plus y’a d’invités, moins y’a de questions à poser à chacun. Et puis si tu avais aussi invité Charlotte Le Bon, Sabrina Ouzani et Mélanie Thiery, ça aurait permis à Leïla de se lancer dans un vibrant plaidoyer féministe.

C’est alors, Nagui, mon ami, que je suis arrivé... Et comme en préparant soigneusement la venue de nos invités, j’ai pu voir que le thème imposé à ces Talents Adami était le récit filmé d’un jour de fête, je me suis dit « La teuf, la fiesta, nouba, la bamboula, la java - que des trucs en A, c’est mon dada ! Super banco, mon coco ! » Et me voilà fonçant à la BO ! 

Malheureusement, en jetant un coup d’œil aux synopsis des films j’ai été dépité, désenchanté, désappointé, dégoûté ! -  des tas de trucs en té - En effet, parmi les jours de fête choisis ne figurent ni la Gay Pride, ni la Techno Parade,  ni la Fête de la Musique et pas une trace de Before ou d’After au Banana Café ! Quelle ingratitude envers mon cousin Jack qui inventa  ces teufs de folie. Du coup je remballe mon canon à confettis tout en vous souhaitant quand même une très bonne émission !

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.