Le Père Albert ose ce matin la comparaison entre l'Immaculée Conception et le déni de grossesse

S’il y a une chose à laquelle on peut s’attendre, Nangui, c’est le  succès de ce film. Succès dû, bien sûr, à l’interprétation aussi sensible qu’impliquée de Bruno Solo (Coucou Bruno) dans une histoire qui tant d’un point de vue sociétal (comme dirait Leila  Kâddour) que psychologique ne manquera pas de captiver un vaste public. 

Certes, eu égard à ma fonction sacerdotale qui exige le célibat, et qui m’interdit tout contact charnel avec une ffff, aaah… et exclut toute procréation… je ne prétends pas être un expert pour tout ce qui touche à la maternité, même s’il est vrai  que mes fidèles m’appellent « mon père »… ou « mon gros dégueulasse » lors de certaines soirées « déni-ktamer » que j’organise dans ma camionnette  qui fait aussi  fabrique de tacos, station-service, urinoir public et maternité. 

Je disais donc « le déni de grossesse » est un sujet qui m’interpelle  d’autant plus qu’à l’origine, il y a deux mille et dix- neuf an-nées le fondateur de ma boite, fut en quelque sorte, l’effet d’un déni de grossesse. Mais oui, ce n’est point blasphémer que de dire que l’Immaculée Conception, par intervention directe du Saint Esprit, et non de Saint Joseph, ça n’est pas plus stupéfiant que Johanna qui affirme ne pas comprendre ce qui lui arrive et qui  jure qu’elle ne se savait pas enceinte… Par ailleurs, je dois reconnaître qu’il échoit parfois aux familles les plus pieuses d’être confrontées au déni de grossesse… Souvenez-vous de Marie-Thérèse dans la Vie est un long fleuve tranquille…

Alors que faire, Nangui ?  Eh bien se montrer compatissant, compréhensif, envers une créature certes pécheresse en lui faisant comprendre qu’un petit gnenfant, est avant tout le fruit de l’an-mour d’un papa, et d’une Manman…Un Papa -Une Man-man ! 

Bonne émission.

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.