La série “Dix pour Cent” consiste à faire croire aux spectateurs qu’ils peuvent enfin passer de l’autre côté du miroir...

Pour voir ce qui se trame dans les coulisses du monde qu’ils s’imaginent fascinant, du cinéma et des stars... alors qu’en fait, cette série sur la vie d’une prestigieuse agence, c’est toujours du cinéma... 

Le cinéma, qui je le rappelais encore hier soir à mes jeunes en recherche, alors que j’animais une séance de ciné clübe dans ma camionnette bâchée cuir clouté... est l’art de l’illusion, un trompe l’œil aux mirages plus tentateurs encore que ceux qui jadis assaillirent Saint Antoine dans la salle obscure qu’était sa grotte... 

Mais revenons à Dix pour Cent ! Malgré toutes mes préventions j’aime cette série, et surtout sa saison 3... car comme me le disait encore Jean-Dominique Besnéhard qui vient régulièrement dans votre émission... :

Cher Père Albert, c’est insensé les analogies qui existent entre votre job et celui d’agent ! En tant que confesseur des stars, vous agissez exactement comme un agent avec ses actrices et ses acteurs. Beaucoup de compassion, de patience, de confiance pour que tous ces cabots narcissiques  acceptent de se corriger de leurs  caprices, C’est épuisant ! Qu’est -ce qui faut pas les chouchouter ! 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.