Jean-Jack Lang, sait pourquoi "L’incroyable histoire du facteur Cheval" va avoir du succès

Un succès auquel vous aurez contribué fortement, très cher Nagui, en recevant les formidables Jacques Gamblin et Nils Tavernier. D’ailleurs à propos de vos invités, en ce début d’année encore nouvelle, année que je vous souhaite heureuse, radieuse, fabuleuse, fougueuse, langoureuse, musculeuse… (des tas de trucs en « euse ») 

Je tenais à mon tour à vous féliciter, Naguito mio, comme l’ont fait hier et avant hier à ce micro mes amis le Père Albert et le Maréchal Ganache. 

Oui, comme eux, je tiens à vous complimenter pour la résolution que vous avez prise de renoncer à la facilité, à la futilité, à la légèreté, en demandant à Ji-& bi, notre rédac’ chef, une programmation qui donne toute sa place aux nourritures intellectuelles : littérature, philosophie, poésie, beaux arts, bref à la Culture qui est toute ma vie, et moi même quand je pense à la culture, je ne me limite pas aux implants cultivés sur mon occiput par Jean Patou, mon capilliculteur paysagiste chez Zou Zou coiffure. Jean-Patou, qui hier encore, alors qu’impatient d’arborer la même crinière que mon cousin Jack, je me plaignais de la lenteur de cette renaissance capillaire, Jean Patou, disais-je, m’a fait taire en me murmurant à l’oreille :  « Silence, ça pousse ! » 

Mais je vous l’accorde, Nagui mon chéri, je ne suis pas là pour parler coiffure ; revenons donc à nos invités… Si j’ai salué votre détermination d’en finir avec l’apologie complaisante de divertissements aussi racoleurs qu’inconsistants, je ne vous cache pas néanmoins qu’il vous faudra parfaire votre culture, qui pour être générale, n’en comporte pas moins des lacunes abyssales… Ainsi Naguinounet, juste avant cette émission, quelle ne fut pas votre surprise, votre déception, votre désenchantement de voir entrer dans ce studio Jacques Gamblin accompagné de Nils Tavernier, alors que vous vous attendiez à voir entrer…  un canasson ! 

Bien que Ji & Bi vous ait alors expliqué… 

- Ô mon maitre, il n’ y a jamais eu de cheval facteur ! Il s’agit d’un film sur un artiste majeur du XX ème siècle…

Malgré ces précisions, vous avez alors fouetté, éperonné, talonné, cravaché la croupe de ce pauvre JI & Bi…

Voilà, cher Jacques Gamblin, cher Nils Tavernier, comment en 2019, se prépare La Bande Originale ! 

Ceci dit, en vous invitant tous les deux, je sais moi, que nous avons misé sur les bons chevaux. 

Bonne émission ! 

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.