Jean-Dominique Besnehard rapporte une discussion qu'il y a eu entre Leïla et Nagui juste avant l'émission.

Quelle semaine ! Mais quelle semaine, mon Nagui, mon Nagui, mon Nagui ! Franchement, ce matin juste avant l’émission, vous étiez dans un tel état de stress, j’ai cru que vous alliez jeter l’éponge... Mais c’est carrément les meubles que vous avez jeté sur Ji & bi, le rédac’ chef, avant qu’il soit emmené à la morgue où sa mère le reconnaitra même pas à ses chaussures...

Déjà hier quand vous avez appris que Jean-François Stévenin venait pour ses trois films, vous aviez mal encaissé...  Mais là, aujourd’hui, en découvrant à 11 h moins 5, que Barbara Schulz et Samir Guesmi... venaient pour six épisodes de la série « Ben »... avant de tout exploser dans l’open space, vous avez  crié :

- Six épisodes ! c’est insensé même si je me passais les six  bandes annonces à la vitesse de la lumière, ça serait trop court pour les visionner ! 

- Mais c’est pas grave du tout, Nagui, vous a sussuré Leïla, de sa voix de miel de fleur d’oranger... Moi, je les ai regardés cette nuit les six épisodes de 55 minutes... (Je sais : je n’ai pas dormi mais ça ne se voit pas... grâce à mon anti-cernes haute couvrance... le même qu’utilise Laurent Delahousse). Bref, a ajouté Leila... Faut pas angoisser comme ça, Nagui...Faut sortir les questions standards. Par exemple, en demandant à Barbara Schulz et à Samir Guesmi s’ils sont sortis « indemnes » de cette série angoissante...

Après, j’enchaînerai avec une expression en latin du style : «Fluctuat nec mergitur », « Dominus vobiscum », «coïtus interruptus »... Et hop, je poserai des questions « sociétales », en  demandant à Barbara Schulz si la journaliste Ben est un personnage féministe et à Samir Guesmi s’il a le sentiment de jouer dans une  série « citoyenne » ou « militante »...

Ensuite - a poursuivi Leïla - on passera de Ben à Bénabar ... qui interprètera deux chansons et une reprise. De quoi bien meubler, et  là tu n’auras qu’à te mettre en mode Taratata...et ça ira...

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.