Mon cher Nan-gui, je sais que eu égard à la conception traditionnelle que je me fais de la famille… je sais que vous vous attendiez à ce que je ne souhaitasse point le succès de Papa ou Manman…

Eh bien détrompez-vous : même si ce qui me gêne dans le titre de cette série, c’est la conjonction « ou » : Papa ou Manman conjonction qui sépare plus qu’elle ne coordonne… même si j’aurais préféré qu’elle s’intitulât « Un Papa, une Manman / Un papa, une Manman »

Eh bien je souhaite que Papa ou Man-man connaisse une audience record, due bien sûr au jeu des comédiens dont l’excellent Florent Peyre (Coucou Florent) qui est vraiment impérial en César… (moi aussi, je peux faire dans l’humour)

Soyons sérieux… Parmi les comédiens et les comédiennes de cette série, je voudrais évoquer la jeune Lili, incarnée par la petite Charlie Paulet , la fille cadette  de César et d’Isabelle Mendès. Pourquoi Lili ?  Parce qu’elle est la seule dans cette famille déglinguée, à faire ses prières du soir et à se préoccuper de l’heure de la messe...

Car que dit-elle Lili ? Permettez-moi de la citer, deux points et j’ouvre ses guillemets : « Le divorce est un péché mortel, la fin de la famille »

Comme la vérité sort de la bouche des enfants et comme je suis un grand enfant, je serai franc : si je souhaite que Papa ou Manman connaisse une audience d’enfer, c’est  pour que cette vérité soit entendue !  

En tout cas mieux entendue que Ji & Bi, notre rédac’ chef peut l’être par vous, Nangui, en effet quand il vous a demandé juste avant l’émission …

« -    Ô mon Maître, vous avez vu « Papa ou Maman » ? 

- Qu’est-ce que j’en ai à foutre de ton père ou de ta mère ! 

- Mais on va recevoir Peyre dans cinq minutes…

- Bon Dieu, lâche-moi, avec ton père et passe-moi ta fiche !  

Voilà cher Florent Peyre comment se prépare La Bande Originale : dans l’impiété, l’apologie de la décomposition familiale, la négligence et le mépris pour l’invité… 

Bonne émission malgré tout ! 

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.