Albert Algoud, alias Jean-Roger Navarro a bien compris pourquoi la série "Insoupçonnable", avec Melvil Poupaud et Emmanuel Seigner sur TF1 va bien marcher...

Nagui : Jean-Roger Navarro, vous savez pourquoi La série Insoupçonnable avec Emmanuelle Seigner et Melvil Poupaud va avoir du succès...

Jean-Roger Navarro : Bien sûr, Nagui, que je sais pourquoi que Insoupçonnable ça va avoir un succès qu’il est immense ! C’est clair comme l’eau de mon anisette que depuis la série que mon Oncle Navarro il était le héros - même qu’elle portait carrément son nom « Navarro » - donc depuis Navarro c’est la première fois qu’une série elle est aussi formidable ! Vraiment, Madame Seigner, je vous tire ma chéchia, parce qu’en vous voyant, dans « Insoupçonnable »  je me suis dit «  La Seigner, c’est tout mon oncle », pas physiquement bien sûr - mais comme lui, intuitive, bourrue, animale... Et vous, M’sieur Poupaud, un salopard complètement tordu j’en avais jamais vu un pareil que Paul Brodsky...  jamais sauf dans le septième épisode de la quinzième saison de Navarro « L’empailleur »  l’histoire d’un psychologue psychopathe ventriloque qui faisait parler des sourds muets pour leur faire dire que c’était eux qui assassinaient des transsexuels, alors qu’en fait c’était lui, le psychologue psychopathe qui les avait trucidés, les transsexuels, avant de les empailler. La mort de mes os, qu’est-ce qui y’avait pas comme suspence ! Bref, ma parole d’honneur Insoupçonnable ça va cartonner, et je comprends pas pourquoi que avant l’émission, vous avez dit à Ji and Bi, notre rédac’ chef...

Nagui : « Insoupçonnable » ? ça rime avec « Interminable »... Comment veux - tu que je trouve le temps de visionner les dix épisodes alors que je dois me faire en replay tous les matchs des Bleus en Russie ! 

Ji & Bi : Mais soyez serein, ô mon Maitre, j’ai tout synthétisé sur ma fiche. Une fois de plus, vous allez pouvoir faire illusion avec brio !  

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.