Jean-Djack Lang est ravi de recevoir ce matin Guillaume Gallienne pour la sortie de "Maryline" au cinéma demain, et lui donne son avis.

Cher Nagui, très cher Nagui, Nagui my friend, Nagui mon amour, Nagui my love, Nagui my sex toy,… Jack  Lang  (  dont je ne suis que le cousin Germain, d’où les légères différences d’intonation entre lui et moi )  Jack m’a dit ce matin, aux aurores, alors que nous sortions de l’ after d’une soirée « Mousse, Calva, dance, canon à confettis and Poppers » au Banana Café :  tu sais combien tout ce qui relève de l’esprit courtisan me révulse, donc il serait temps,  Jean - Djack  que tu arrêtes de flatter, de féliciter, de charmer, d’encenser, de cajoler, d’enjoler, de fauj’tonner,  bref de lécher la pomme et, de  mouiller la compresse de ce Nagui, qui ne te rend jamais la pareille et qui de surcroit ne m’a jamais invité à Taratata . Donc, s’il te demande, « Jean - Djack, savez- vous pourquoi, nous recevons Guillaume Gallienne ? » Eh bien, réponds- lui par une boutade bien tapée, du style : « Et toi Lamatelas ? » Ça lui coupera la chique, à ce Nagui !

Autant vous dire, bien cher Nagui, que je ne suivrai pas le conseil de mon cousin dont j’ai senti qu’il était ivre de jalousie à l’idée que je puisse rencontrer Guillaume Gallienne dont il est un fan absolu, tout comme moi d’ailleurs, à tel point que je vous avoue avoir été déçu en regardant Marilyne... En effet quelle déception, quelle frustration, quelle désillusion de découvrir, que ce n’est pas vous, cher Guillaume Gallienne, qui interprétez le rôle de Marilyne, mais Adeline d’Hermy. Je suis certain que dans ce rôle,  vous auriez été aussi sensationnel, aussi émotionnel, aussi exceptionnel, aussi pluridimensionnel que vous l’avez été dans « Les Garçons et Guillaume à table », où, dans le rôle de votre mère, vous étiez brillant, plaisant, bondissant, bouleversant, appétissant, divertissant, bref : absolument éblouissant... Alors bien sûr, comme je soumettais ma déception à Nagui juste avant l’émission, celui-ci, toujours prompt à la raillerie, à la rosserie et même à la vilénie, vis à vis de ses  invités tant qu’il ne les a pas devant lui... Nagui, disais-je, m’a glissé à l’oreille... 

- Quoi ! Guillaume Gallienne en Maryline ! Mais enfin, vous rêvez, Jean Jack il serait encore plus effrayant et boudiné  que la fausse Marilyne Monroe de la pub Cetelem ! 

Un avis auquel je me suis vite rallié, quitte à passer pour un inconstant prêt à retourner sa veste en permanence

Je vous souhaite malgré tout une bonne émission!

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.