Le Père Albert exorcise Jarry pour l'aider à retrouver le bon chemin...

Mon cher Nangui, une fois de plus, je constate que vous simulez l’ignorance avec un culot qui me laisse pantois. Il faudrait tout de même que vos auditeurs sachent comment les choses se passent quand il s’agit de programmer les invités de cette émission. Je leur explique... Chaque lundi, JiBi, notre rédac’ chef originaire de Coulommiers, dresse une liste des personnalités qui font l’actualité culturelle; tremblant de tous ses membres il soumet cette liste à Nangui, lequel, systématiquement déchire le papier en lui riant au nez avant de passer à une bordée d’ insultes agrémentées de coups de pied dans les parties sensibles ... Une phrase revient comme un leitmotiv... En désignant son front, Nangui hurle :

Regarde bien ! y’a pas marqué France culture. Moi je veux de la déconne, rien que de la déconne, encore de la déconne, toujours de la déconne !

Parfois, le refus de Nangui est l’occasion de savoureux quiproquo comme ce fut le cas tout à l’heure. Quand Ji & bi a lancé le nom de Jarry, Nagui s’est écrié :

Le Père Ubu, ça m’a toujours fait ièche grave et ça m’a jamais fait marrer ! Rien à cirer d’Alfred Jarry ! Annule-le !

Mais, ô mon maître, il s’agit de Jarry tout court, qui vient vanter son spectacle « Atypique

-Ah, tu pouvais pas le dire plus tôt, Jarry c’est la déconne assurée. O.K, il nous ressert le même show depuis quatre ans, mais fais le venir quand même. Lui, au moins, il rigolera de mes saillies qui laissent indifférents les toquards qui m’entourent.

Voilà comment ça se passe dans les coulisses de la Bande Originale. Quant à moi, mon cher Jârry, dans la mesure où dans ton spectacle, tu incarnes un jeune en recherche, recherche d’emploi ce qui n’exclut pas la quête spirituelle, et Dieu sait si ta quête est grosse...

Un jeune tourbillonnant et multi facettes comme une boule disco qui fut tour à tour, policier, garçon boucher, maitre-nageur, majorette championne de twirling bâton, habité à la fois par les Village People, les Full Monthy et la troupe de chez Michou. Un seul reproche cependant, Jârry, tu prétends avoir été prêtre et tu exhortes les curés afin « qu’ils lâchent leur corps » !

Et là, je dis stop in the NAME of GOD car tu frôles le sacrilège ! Je ne peux pas laisser passer ça, et je vais devoir t’exorciser…

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.