Vous savez, mon cher Nagui, Riad Sattouf outre un sens très aigu de l’observation et un esprit critique très subtil, sans parler des autres qualités vantées depuis le début de cette émission...

Riad possède, ce qui est très rare chez un dessinateur, le sens du comique qui amalgame la drôlerie à l’âpreté, et, ce qui semble paradoxal, il sait allier l’ironie à la bienveillance. Et ça, croyez-moi, c’est la marque des grands… Ah putain ça fait du bien d’être brillant…

Et c’était d’ailleurs l’avis mon ami Albert Algoud qui me le disait hier encore, alors qu’il me rendait visite comme il le fait souvent aux Vieux Glands, mon EPADH (ce que vous ne faites jamais Nagui)... qu’est-ce qu’il me disait, déjà Albert ? Ah oui...

Vous allez voir, Nagui j’imite à la perfection la voix d’Albert Algoud : Si le destin n’avait pas voulu que  vous troquassiez  le stylo contre la baïonnette, vous auriez fait un formidable  critique d’art.  

Ganache : Voilà ce qu’il m’a dit. Il parle bien, Albert Algoud hein ? En plus, il est sympa ! et modeste ! 

Quant à vous, cher Nagui, ce que vous, vous avez dit à Ji & Bi, notre rédac’ chef, quand il vous a annoncé, à 11 h cinq, la raison de la venue de Riad Sattouf, j’avoue que ça m’a laissé... non pas sur le cul... car depuis la terrible mutilation que m’infligèrent les Viets, en 54, à Gang Bang Phoc, je protège constamment mes arrières... J’avoue que ça m’a laissé pantois... Malheureusement je n’imite pas aussi bien votre voix, Nagui, que celle d’Albert Algoud..

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.