Judith Magre est l'invitée de la Bande Originale, pour une pièce que le père Albert trouve diabolique.

Mon cher "Nangui" de même que l’enjeu de la pièce dont il est question aujourd’hui est la bonne question à poser à Claire Lannes, le personnage incarné par Judith Magre ( Bonjour Judith ), je constate qu’une fois de plus, vous non plus, vous ne m’avez pas posé la bonne question.... Alors quelle aurait été la bonne question à me poser, "Nangui" ? eh bien je vais vous le dire : « Pourquoi n’avons - nous pas reçu Judith Magre plus souvent» ?

Tout simplement parce que vous ne vouliez pas qu’elle vînt, "Nangui" ! Et pourquoi ne vouliez vous pas qu’elle vînt ?

Parce que ( je me le rappelle fort bien, j’étais là) à J&B , notre rédac chef qui insistait ( au risque de se prendre un coup de genoux dans les parties ) pour inviter Judith Magre, vous avez rétorqué :

- Ah non cette histoire d’une bonne femme qui trucide sa cousine sourdingue et muette, qui la découpe en morceaux, qui l’éparpille façon puzzle, et qui ne sait plus ce qu’elle a fait de la tête, Primo ça me fout le sum grave, deuxio j’irai jamais voir une truc aussi gore au théâtre. D’ailleurs je vais jamais au théâtre.

Finalement, vous avez cédé car force vous fut de reconnaître que Judith est une grande comédienne. Mais pour une fois Nangui, je confesse avoir partagé vos réticences, et je me suis dit qu’il n’y’avait pas de hasard : cette histoire de tête coupée m’a rappelé celle d’Holopherne dans un célèbre épisode de la Bible... et qui lui coupe la tête, à Holopherne ? c’est Judith ! (Allez voir sur "Gaugueule" les images, le tableau du Caravage )

En toute Judith, il y a une diabolique coupeuse de tête qui sommeille et je comme je crains, Judith que le démon de la décapitation t’habite, je vais devoir t’exorciser...

Te rogamus immundus spiritus décapitus diabolicus ! Couic ! Couic ! Vade retro Judithae Magrae corpi !

Ta mère décapite en enfer !

Je te conjure, Immonde racourcisseur de cafetière, sors du corps de Judith ! et si tu ne veux pas en sortir, entre dans le mien... Viens ! ... Oui, c’est ça, comme ça ! Come into me ! Take- me ! Prends – moi ! venge toi !

Voilà, ça a marché. Bonne émission. Amen

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.