Le Maréchal Ganache rapporte à Tahar Rahim, invité de la Bande Originale, la discussion qui a eu lieu dans le bureau lors de la préparation de l'émission.

Mon cher Nagui, vous n’avez pas votre pareil pour donner le change en toutes circonstances, mais tout à l’heure, juste avant le début de l’émission, je vous ai vu flancher. Vous le savez, Nagui, j’en ai dans le froc, mais j’avoue que votre désarroi m’a fait de la peine... Votre voix résonne encore en moi :

- Ji & Bi, au pied ! Tout de suite ! T’as prévu quoi comme programme aujourd’hui ?
- Comme tous les jours maîtres, un film.
- Pour une fois, j’espère qu’il s’agit d’un bon film et qu’il ne sort pas dans 2 mois celui-là… Ça parle de quoi ?
- C’est un film sombre qui se déroule dans le milieu des cercles de jeux où règnent l’argent et l’adrénaline.
- Mais qu’est-ce que t’as dans le crâne ? L’argent et  l’adrénaline, en ce moment, c’est pas dans les Casinos que ça se trouve, mais à la Coupe du Monde ! Je ne sais pas ce qui me retient de vous laisser tous tomber et de monter dans mon Falcone direction Moscou… »

Voilà Cher M. Rahim comment se prépare la Bande Originale... Pour ma part, j’ai aimé votre film car j’ai toujours été accro au jeu... Ça a commencé à Saigon, en 54, à L’œil de Bronze, un tripot fumerie d’opium où Edmonde, ma future épouse, était surnommée « la croupière »... Faut dire qu’elle avait tout ce qui faut pour bien s’asseoir. Hélas un jour, en jouant à la roulette russe, elle a dévié le canon de mon revolver dont balle s’est fichée dans mon fondement, où elle se trouve encore. Depuis, je ne peux pas rester assis plus de 3 minutes… Ainsi je dois réellement vous quitter en vous souhaitant une belle émission !

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.