Le Père Albert plonge dans un rêve la nuit de la Saint-Georges, et rencontre Jean-Jack Lang.

Chaque année, dans la nuit du 22 au 23 avril, comme c’est la Saint-Georges, saint patron des scouts... pour tenter de m’endormir, je me berce en chantonnant un chant de marche que j’entonne avec mes jeunes quand nous arpentons le Bois de Boubou... 

Saint Georges guide-nous / sur la route claire et belle

Saint Georges guide-nous / rend-nous ferme / et prêt à tout.

Et quand j’ai chanté « Rends-nous ferme et prêt à tout », je me sens mieux. Et quand je me sens mieux, je me détends. Et quand je me détends, je m’étire. Et quand je m’étire, je baille. Et quand je baille... il arrive que je me décroche la mâchoire, et quand je me décroche la mâchoire, je me mets à hurler de douleur. Et quand je me mets à hurler de douleur, il faut m’emmener aux Urgences de l’Hôpital Pompidou. Et aux Urgences de l’Hôpital Pompidou, il me faut attendre des heures, car il y a des cas plus graves que le mien. Et quand j’ai attendu des heures car il y a des cas plus graves que le mien, un infirmier vigoureux vient enfin me chercher avec sa grosse seringue. Et quand un infirmier vigoureux  vient me chercher, avec sa grosse seringue il m’administre un anal, un anal-gésique puissant. Et quand on m’administre un anal un anal-gésique puissant, je m’assoupis. Et quand je m’assoupis, je m’endors, et quand je m’endors...je rêve...

Dans mon rêve, je me retrouvais en compagnie de Jean-Jack Lang. D’habitude si volubile, Jiji restait étrangement silencieux. Alors que je l’interpellais, d’un geste, il me fit signe de me taire... Au bout d’une minute, n’y tenant plus je lui demandais les raisons de son silence...

Jean Jack : « Mais enfin, Père Albert, aujourd’hui 23 avril, c’est la journée mondiale du livre et du droit d’auteur, où l’on commémore le jour où décédèrent Shakespeare et Cervantes, aussi, étais-je en train d’observer une minute de silence en la mémoire de ces auteurs impérissables... D’ailleurs, Père Albert, à votre tour, vous devriez observer une minute de silence...

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.