Vous savez pourquoi « Une conversation infinie » va avoir du succès Père Albert ?

Cet ouvrâge, Nan-gui, va avoir du succès parce que Philippe Sollers (Coucou Philippe) y aborde des questions fondamentales : l’amitié, Rimbaud, Dieu, le Diable, Baudelaire, les Jésuites, les papes, Voltaire, le Saint Esprit, Bach, la fidélité, les transsexuels, la procréation, l’incinération, Stendahl, Simone de Beauvoir, Bernard Pivot, Freud (et Lacan), les impôts, les charges, l’ambre, le musc, le benjoin et l’encens, l’orgue, les fleurs, la prostitution, les écharpes, la Vierge, l’ Assomption, la peinture, Venise, Goethe, Nietzche, encore Freud (et Lacan), Guy Debord, la pédophilie, le "clergé catholique", Hitchcock, le péché (ou plutôt « le calcul »), la bisexualité, Mozart, Céline, l’antisémitisme, Heidegger, Hitler, l’hystérie, Freud, toujours Freud (et toujours Lacan), le calcul numérique, Joyce, Bataille, Dominique Rolin, la PMA, la GPA, Omar Khayyam, _La fl_ûte enchantée, la sodomie, la vieillesse, le suicide, le meurtre, Philip Roth, l’euthanasie, Freud encore et encore (et encore Lacan) la gloire, les jeunes nièces, Marguerite Yourcenar, Mao, Simon Leÿs, les vases chinois, la littérature chinoise, la Chine, les Chinois, les Chinoises, le corps chinois…

Bref, en 140 pages, y’a de quoi faire…

Cher Philippe Sollers, bien que vous vous disiez catholique, que vous méprisiez les protestants, et que vous affirmiez page 77 « Je défends tous les papes », malgré ces bonnes dispositions, j’avoue avoir été tenté de procéder sur vous à un exorcisme flash, eu égard, aux petits arrangements, au tour de passe-passe très habiles auxquels vous vous livrez avec le règlement de notre boite, le dogme si vous préférez. 

Je pense aux liens sacrés du mariage que vous souillez, à la résurrection dont vous dites « La Résurrection, c’est maintenant » (on dirait du François Hollande)…

Mais pas d’exorcisme flash, car je dois conclure… en laissant néanmoins le mot de la fin à Nan-gui, qui pour une fois, juste avant l’émission, a parlé gentiment à Ji & Bi, notre rédac’ chef :

-  Dis donc, d’habitude je dois flatter l’invité dans le sens du poil, bien lui mouiller la compresse. Mais là, avec Sollers, ça sera pas la peine, quel mégalo ! Il est  fou de lui-même, ce mec ! Par exemple quand il dit, page 27 : «  Ça va de soi, tous mes livres m’intéressent ». Du coup, je ne vais  pas avoir besoin de ta fiche, fais entrer le Sollers…

Voilà, cher Philippe Sollers, comment se prépare la Bande Originale, dans le mépris des intellectuels mais la compréhension de la mégalomanie.

Bonne émission !

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.