Jean-Jack Lang, vous savez pourquoi « A Cause des filles » va avoir du succès

Tout d’abord, salut les filles et salut la Bande Originale. Tout concourt, Nagui mon ami, au succès de ce film dont vous avez, avec la circoncision remarquable qui vous caractérise, souligné les qualités  à commencer par le casting « dinguissime », et  je vous félicite, d’en recevoir aujourd’hui les plus beaux fleurons : Marie-José Croze et Barbara Schulz, qui se montrent dans cette version arcachonnaise des égarements du cœur et de l’esprit, mais aussi du corps, plus que jamais pétillantes, détonantes, rayonnantes, truculentes, irrévérentes…

Pour ma part, étant, comme mon cousin Jack, follement épris de coiffure, mais aussi de culture, c'est l'amour que vos personnages portent à la littérature qui m'a emballé.

Chère Barbara Schulz, prendre un amant dont le corps est entièrement tatoué à la gloire de Baudelaire, jusque sur le sgègue, où se déploie le nom du poète d’Harmonie du soir, certes mal orthographié, quelle trouvaille ! 

Et vous, chère Marie-José Croze, en prof de lettres faussement libérée, plus tartuffe que Le Tartuffe qu’elle fait jouer à un de ses élèves incité à lui mettre la main au panier, quel renversement dialectique de la problématique moliéresque !

Je sais ce que je viens de dire n’a guère de sens, mais c’est tapé !

Il y en a un autre qui s’est fait taper salement, c’est Ji & bi, notre rédac’ chef…

Juste avant l’émission, alors que Nagui lui demandait de quel film il allait être question, Ji & Bi lui ayant répondu :

- A cause des filles, un film choral, ô mon bon Maître

Nagui s’est écrié, tout en tordant le bras de Ji & Bi…

- Combien de fois faudra t-il que je te dise que depuis les choristes, je déteste les comédies musicales au cinéma

- Mais ô mon patron vénéré, un film « choral » c’est un film avec plusieurs personnages principaux, d'importance relativement égale...

- Tu veux dire un film de « copines » qui  acceptent d’être à égalité  mais qui en fait se jalousent toutes... O.K, j’ai pigé ! Fais entrer la Croze et la Schulz, et file moi tes fiches …

Voilà chère Marie-José Croze, chère Barbara Schulz, comment se prépare La Bande Originale, dans la haine du chant polyphonique, l’amour de la violence et le goût de l’inculture crasse. 

Bonne émission quand même !

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.