Jean-Dominique Besnéhard a beaucoup aimé « Nous finirons ensemble » et il ne pas pas se priver pour se confier à deux des comédiens du film

Immense succès à prévoir ! Toutes les conditions sont assemblées : super scénario ! Réalisation extra ! Éclairages sublimes ! Le bassin d’Arcachon, ses huîtres et ses pinasses !… Et surtout un casting éblouissant ! « Dinguissime » comme aurait dit Nagui si il n’avait as été arrêté pour exhibitionnisme (pas facile comme mot) dans une station service (pas facile non plus… faudra que j’en parle à mon auteur)

Bref, ça va cartonner et j’peux vous dire que mon cousin, Dominique, quand il a vu ça, il était jaloux ! Pendant la projo, hier, il m’a susse, suche… suchuré… : « Même dans 10% ils ont pas réussi à rassembler plus de stars ! »

C’est vrai, les acteurs, les actrices de _Nous Finirons ensemble _faudrait tous les citer à commencer bien sûr par vous… Franche… Fre… Fran… Franchois Clujet et vous Gilles Lelel… Gilles Lellouche… bon là mon auteur il y peut  rien c’est vos noms… Laurent Lafitte, Valérie Bonneton ou Marion Cotillard, au moins, c’est garanti sans postillons…  

Ceci dit, cher François, cher Gilles, je  vous en veux pas ! Dans ce film, vous êtes encore plus sensass que dans Les Petits Mouchoirs

A ce propos, j’ai été choqué, Daniel, par ce que vous avez dit à Ji & Bi, quand, cinq minutes avant l’émission il vous a résumé le film…

- Si je comprends bien Guillaume Canet s’est pas foulé il reprend les mêmes et il remet le couvert. C’est « Les Petits Mouchoirs 2 _» _qu’il aurait dû appeler ça ! Mais non, ça aurait fait trop popu, trop Tuche… Tuche 1, Tuche 2, etc… 

- Mais Ô tête de noeud (Il ne craint que Nagui le bougre) « Nous finirons ensemble » c’est un clin d’œil à Nous ne vieillirons pas ensemble, de Maurice Pialat ! T’es vraiment inculte en plus d’être laid. 

Mais oui : snobisme Bobo. Tout ce que je déteste ! Mais fais entrer François Cluzet et aussi Gilles Lellouche même si je les trouve beaucoup moins doués et moins marrant que son frère Phillipe, je le lui ferai pas sentir.

Voilà, cher François, cher Gilles, comment se prépare la Bande Originale, dans l’hypocrisie, le mépris du cinéma d’auteur et l’amour aveugle des Tuche.

Bonne émission. 

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.