Avec ce froid, le père Albert teste les bienfaits de l'hibernation...

Dans cette Bande Originale, il est un sujet passionnant qui n’a jamais été abordé, alors que la saison s’y prête : celui de l’hibernation qui concerne de nombreux animaux comme la moufette, la marmotte ou le hamster, mais aussi certains êtres humains... Et là, je  ne parle pas des auditeurs qui s’endormiraient en m’écoutant en ce moment  mais de moi-même. Chaque hiver, dans ma camionnette bâchée cuir clouté noir, pour faire des économies, je baisse le chauffage, ce qui diminue ma température interne et ralentit mon métabolisme. Après je me roule en boule entre deux scouts, et pour survivre  je n’ai qu’à puiser dans mes réserves de graisse stockées en  ayant ingéré le Nutella acquis lors de formidables bastons promotionnelles... 

Mais quand j’hiberne,  je sécrète moins d’histamine, et quand je sécrète moins d’histamine, ma glande pinéale se met en marche et quand ma glande pinéale se met en marche, je sécrète beaucoup plus de mélatonine, l’hormone du sommeil, et quand je sécrète beaucoup plus de  mélatonine, l’hormone du sommeil, j’entre en somnolence, et quand j’entre en somnolence, je cale bien ma tête dans mon oreiller, et une fois la tête bien calée dans mon oreiller, je me relève pour bien remonter la vitre de ma camionnette, pour ne pas être réveillé au petit matin par le pépiement matinal des oiseaux du Bois de Boubou, et quand j’ai bien remonté la vitre de ma camionnette pour ne pas être incommodé par le pépiement matinal des oiseaux du Bois de Boubou, je dois la baisser à nouveau pour répondre à Vinicius Analdino un ami  brésilien qui a frappé à la vitre car il est en manque de kleenex, et quand j’ai passé des Kleenex à Vicinius Analdino, je m’endors enfin, et quand je m’endors enfin...je rêve…

 Dans mon rêve je me retrouvais dans le bureau de la Bande Originale, étrangement désert, quand soudain surgit, sans doute d’une ancienne série de TF1, le commissaire Navarro, qui était je le rappelle le plus vieux commissaire de police de l’Univers…

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.