Le Père Albert s’y connaît plus qu’il n’y parait en matière de danses de jeunes...

Mon cher Nan-Gui aussi surprenant que ça puisse paraître, je m’intéresse depuis longtemps aux danses de jeunes, notamment au break danse et au Hip Hop, aussi puis-je vous dire que Let’s danse va captiver les jeunes, les moins jeunes, les beaucoup moins jeunes - comme vous…

Et puis, par delà l’intérêt que chacun peut porter à la danse, ce film est - comme dirait Leila Kaddour - un film d’apprentissage, un récit initiatique, puisque tant le bondissant Joseph, incarné avec finesse, souplesse, grâce, agilité et vigueur aussi… ah oui, il est puissant… par Rayane Bensetti (coucou Rayanne !) tant Joseph disais-je que la ravissante Chloé, alias Alexia Giordano… (elle n’est pas là , mais je lui dis quand même coucou Alexia !) tous les deux, donc, subtilement mais fermement dirigés par Ladislas Chollat (coucou Ladislas !) non seulement préparent un difficile concours, mais surtout (car ce sont deux jeunes en recherche) vont s’ouvrir à leur disciplines respectives dont les canons leurs semblaient indifférents… Alors Trapenard, on la ramène mois non ?

Maintenant Nan gui, je vais vous exposer les raisons plus personnelles que j’ai de kiffer le Hip Hop…

En soi la danse n’est point mauvaise mais, plus les danses facilitent et multiplient les occasions de rapprochement corporels, qu’il s’agisse de la valse, du tango, de la rumba…  quand le couple que le rythme met en transe, s’enlace pour se déhancher en tricotant des cuisses, po-trine, contre po-trine, haleine contre haleine… Ah quel dégoût ! 

Voilà pourquoi j’apprécie le Break danse et le hip hop, pour une raison simple : parce que les danseurs et les danseuses ne se touchent pas ou presque pas…

Ceci dit, à bien réfléchir… ces danses n’en sont pas moins pas moins dangereuses car ce qui compte ce n’est pas la mélodie  et l’harmonie qui apaisent l’âme, mais le rythme animal, le « beat », qui stimule la sécrétion d’hormones sexuelles des jeunes transformés en véritables boules de vice !  

Si j’en avais le temps, je procéderais sur toi, Rayanne et sur toi, Ladislas, à un exorcisme flash, mais l’heure tourne, comme le moteur de ma camionnette où je suis attendu, aussi vous souhaite une bonne émission…

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.