Ce matin, François-François nous dit tout le bien qu’il a pensé de la BD de Pénélope Bagieu !

Salut Nagui !  Bonjour les amis, et coucou Pénélope ! 

J’ai aimé, j’ai kiffé, j’ai été ensorcelé par ta version de Sacrées Sorcières… Et je te remercie car grâce à toi, je me suis retrouvé comme… quand j’étais un petit garçon plein de vie et de joie, un jour que j’étais très gentil, mon père me raconta…  Sacrées Sorcières…

Oui, hier soir, en feuilletant cet album j’ai eu l’impression de redevenir ce petit gnenfant qui adorait qu’on lui raconte des histoires qui font peur ! Ceci dit, pour être franc avec toi, ce genre de créatures qui portent des perruques choucroutées sur leur crâne chauve, qui ont des griffes façon french manucure, et des sortes de platform boots carrées pour cacher leurs pieds sans orteils, j’en rencontre souvent dans les soirées de Nagui.

Comme après avoir lu Sacrées Sorcières, je visionnais l’épisode de Culottées consacré à Margaret Hamilton, la formidable comédienne qui incarna la Sorcière de l’Ouest dans Le Magicien d’Oz, et comme, je tentais d’expliquer à Daniel que la Sorcière incarne la femme affranchie de toutes les dominations… Daniel qui venait de se réveiller après un coma éthylique de 48 heures, ânonna d’une voix pâteuse: « Ce qui me plait chez cette sorcière, c’est son  balai. Ça prouve bien que même émancipée les femmes sont  faites pour les tâches ménagères »

Désespéré par tant d’obscurantisme, je me tournai vers Leila pour lui dire combien le travail de Pénélope Bagieu s’inscrivait brillamment dans un mouvement qui consiste à rendre visible non seulement des femmes mais surtout leur aspiration irréversible à l’égalité »

Alors, Leila, d’une voix que faisait trembler l’émotion, de me répondre « Ah, François-François ce que vous dites là est d’une pertinence autrement plus sincère que les commentaires convenus de Léa Salamé dans Femme Puissantes, le samedi à midi sur France Inter » Et Nagui de balancer «  En tout cas, si y a une femme qui va pas rester puissante très longtemps, je peux te dire que c’est la Salamé »

Voilà chère Pénélope, comment se prépare la BO, dans la jalousie tous azimuts et  un féminisme de façade, bonne émission quand même ! 

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.