Jean-Dominique Besnehard, orthophoniste des stars est ravi car il a découvert qu'il avait beaucoup en commun, niveau larynx, avec le grand Charles Aznavour. Et il a même une surprise pour lui.

Nagui : Jean-Dominique Besnehard, j’espère que  vous savez pourquoi nous recevons  Charles Aznavour...

Jean-Dominique : Vous pouvez précisez que je suis le cousin de Dominique parce que des auditeurs font la confusion !  Bonjour Charles Ajnavour  ! Salut les glandeuses ! Vous chavez, mon cher Nagui, la cheule perchonnalité de Charles Aznavour, son charisme, sa réputation internationale, le rechpet immenche qu’il suschite, tout ça   chuffit à juchtifier sa présencce, où qu’il choit ! Mais en pluche comme  il vient de chortir  un livre «  Retiens la vie », aux éditions Don Quichotte, ça justifie encore pluche chette invitation.  Bien chûr, je me chuis préchipité sur votre ouvrage, Charles Ajnavour.  D’ailleurs, ch’est pour cha que je suis  ichi parche que  che matin, Nagui m’a appelé en catachtrophe. 

Et Cha tombe bien carj’ai le schentiment qu’on a vécu les même rejets au départ... page 57, vous gécrivez , je vous  chite :    En dépit des certitudes des oto –rhino –laryngologistes que j’avais consultés  et de la presse qui ne  manquait pas une occasion de juger durement mes performanches, moi j’étais déterminé...

Ch’est inchenché  Charles, on a eu le même destin, vous en tant que chtar dans chanchon, et moi en tant qu’orthophonichte des Chtars. Car moi auchi, les médechins  avaient déchidé qu’il fallait que je fache un autre métier, eh bien je suis devenu quand même orthophonichte et je leur piche à la raie !  et à che chujet, Charles, je voulais juste vous présenter votre neveu caché, Jean- Charles Aznavour, dont je suis le coach vocal... Bonjour Jean- Charles ...

Jean – Charles Aznavour : Bonjour Jean –Dominique, bonjour les loosers , Bonjour Nagui...  A dix -huit ans, moi aussi, je me voyais déjà  en haut de l’affiche

 mais... bon je résume:  

On ne m'a jamais accordé ma chance
D'autres ont réussi, avec peu de voix, et beaucoup d'argent...
Mais un jour viendra je leur montrerai que j'ai du talent !

Mais vois- tu Tonton Charles, tu as décidé, comme Jeanne Calment,  de quitter la scène à l’âge de 123 ans, ( tu dis ça page 121 )  donc par respect pour toi, je suis prêt à attendre jusqu’en 2037 pour  prendre ta place, et attendant , je quitte ce studio , car...

Il faut savoir quitter la table
Lorsque l'amour est desservi
Sans s'accrocher l'air pitoyable
Mais partir sans faire de bruit
   

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.