La veille de la venue de Jacques Weber, Djean-Djack a reçu une drôle de proposition du rédacteur en chef de l’émission...

Bonjour les djeun’s,  Bonjour cher Jacques Weber !

Très chère Leila, bien cher Daniel, hier soir, je ne vous le cacherai pas, Ji & Bi, le rédac’ chef poilu de votre Bande si Originale, m’a appelé pour me demander, si, eu égard à l’absence de ce cher Nagui, je souhaitais remplacer celui-ci ce matin ?

Comme je lui objectais, Leila et Daniel, que vous officiiez  à sa place, il m’a répondu que c’était bien là le problème. 

O.K, m’a rétorqué Ji &Bi , la Leila et le Daniel font l’affaire quand on reçoit des comédiens et des comédiennes dont il s’agit de flatter le narcissisme, en leur demandant s’ils ont « pris un risque » en jouant tel ou tel rôle; s’ils sont sortis « indemnes » du tournage ; si lassés d’être « devant »                 la caméra, ils n’éprouvaient pas  « le désir » de passer « derrière » pour faire « leur  long » et patati et patata...Mais demain, a ajouté Ji & Bi, il s’agit d’une émission hautement culturelle : il sera question de Gustave Flaubert auquel Jacques Weber consacre un ouvrage tempétueux. Et là fini la connivence show bizz, et le mouillage de compresse...Pour l’interview, il me faut un homme de culture et de haute littérature et je ne vois vraiment que vous, Jean-Jack, pour  relever ce défi !

Je ne vous cacherai pas, chère Leila, cher Daniel, que d’être ainsi complimenté, flatté, félicité,  flagorné, encensé, enjôlé, adulé, des tas de truc en é... caressé dans le sens du poil de ma veste en fausse fourrure Thierry Mugler, eh bien, hier soir, quand après m’être défait de mon peignoir Kenzo, en m’allongeant sur mon canapé convertible designé Philippe Starck, j’ai repensé à cette proposition.

Et quand je repense à ce genre de proposition, je me tourne et me retourne sans pouvoir trouver le sommeil, et quand je me tourne et me retourne sans pouvoir trouver le sommeil, je rallume ma lampe de chevet montée sur une mini colonne de Buren offerte par mon cousin Djack, je me relève pour aller à la cuisine, et quand je me relève pour aller à  la cuisine, je me fais une infusion Verveine-poppers, saupoudrée de Lexomyl pilé, et là je retourne me coucher en baillant, et quand je baille, comme je risque de me décrocher la mâchoire, j’enfile une mentonnière qui m’évite aussi de ronfler, et quand j’enfile une mentonnière qui m‘évite aussi de ronfler, je m’apaise, et quand je m’apaise, je souris aux anges, et quand je souris aux anges, c’est que je me suis endormi, et quand je me suis endormi, enfin... je rêve...

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.