Le Père Albert a beaucoup aimé la série « le Bazar de la charité » et il nous en propose un résumé…

Désolé Nangui, François-François a été arrêté pour vol à l’étalage au rayon tournevis  du Bazar de l’Hôtel de Ville… Et c’est moi qui le remplace pour évoquer un autre Bazar, celui de la charité dont l’incendie tragique est le point de départ de cette série remarquable… 

J’avoue que faire du saint mot de « Charité » le complément du nom « Bazar », nom particulièrement trivial, c’était entacher la sainteté de trivialité et à l’époque il y eut  dans ma boite, des collègues prêtres pour affirmer que cet incendie du Bazar de la Charité, était le feu du ciel qui venait punir ce blasphème…

Mais revenons à un passé plus récent… Hier soir, comme Daniel Morin qui s’était endormi à la quatrième minute du visionnage des huit épisodes organisés sur le Home Cinéma de ma camionnette, m’a demandé  en se réveillant la bave aux lèvres : 

« Père Albert fais-moi le pitch, comme ça, je ferai bonne figure et le Stéphane et la Julie ils y verront que du feu… ah, ah ! »

Sur ce jeu de mot incendiaire, je me lançais :

« Rose Rivière (alias Julie de Bona) - coucou Julie - est la bonne d’Alice de Jeansin et aussi la femme de Jean Rivière, le majordome d’Auguste de Jeansin, père d’Alice de Jeansin. Jean croit que Rose a péri dans l’incendie alors que méconnaissable à cause de ses brûlures atroces, Rose va se faire passer pour la mère du petit Thomas dont la manman, a péri dans l’incendie dont est accusé Victor, l’amant anarchiste d’Alice. Incendie sur lequel enquête Célestin Hennion (alias Stéphane Guillon) - coucou Stéphane - qui découvre qu’Adrienne, la sœur de la femme d’Auguste de Jeansin, et tante d’Alice, a elle aussi survécu alors que son mari… »

« Stop !  Stop ! a crié Daniel… ton pitch, quel Bazar ! »

Pourtant Leila qui se trouvait elle aussi dans ma camionnette s’est alors écriée : « Bravo, Père Albert voilà un formidable résumé, autrement plus synthétique que les  pénibles laïus bienpensants de la Sonia Devillers dans L’Instant M  » Et Nagui d’ajouter « L’instant M comme Mortellement ennuyeux » 

De la médisance et une totale absence de confraternité, c’est aussi ça, la Bande Originale : Bonne émission quand même !  

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.