François François a regardé avec attention la série « H24 » et il nous livre ses impressions

Salut Nagui ! Coucou Anne ! 

Je vais vous faire un aveu, Nagui, je suis complètement hypocondriaque : j’ai tout le temps les chocottes de tomber malade... En plus des maladies, j’ai peur des injections, perfusions, transfusions, intubation, opérations, incisions, transplantations, ablations, amputations, trépanations… Des tas de trucs en « tion »…

Et pourtant j’ai kiffé H 24 ! Même si les infirmières de cet hôpital ont toutes de lourds secrets à porter, et même si leur vie privée n’est pas toujours rose… elles m’ont touché par leur humanité… Comme, pour lui faire part de mon émotion, je secouais Daniel Morin, qui, pour une fois ne s’était pas endormi pendant la projection, il s’exclama, les yeux exorbités :

Ah, Bon Dieu, François François ! Gabrielle, même si j’étais pas malade, c’est la seule par qui  j’exigerais de me faire ausculter, palper, suturer, ligaturer…

Pour ma part, chère Anne Parillaud, dans une scène du premier épisode de H 24, scène où Gabrielle (votre personnage) se trouve au chevet de son mari plongé dans le coma, une phrase prononcée par la comédienne qui joue votre fille, m’a complètement bouleversé… je cite : « On peut passer d’un état végétatif à un état de conscience minimum. Y’a plein de gens qui se réveillent. C’est juste une question de temps ».

Une phrase qui m’a redonné espoir car elle s’applique parfaitement à l’état intellectuel végétatif de mes camarades de la Bande Originale.

Alors que je résumais cette série en quelques mots à Leila en lui disant « H 24, c’est la réconciliation d’Eros et de Thanatos sous le signe d’Esculape » Leila s’est écriée : « Bravo François François ! Quel sens inouï de la synthèse ! Autre chose que les délayages sauce grasse d’Ali Rebeihi dans « Grand Bien vous fasse ». Et Nagui d’enchainer : « Ali Rebeihi, le plus grand bien qu’il pourrait me faire, c’est d’accepter le plan de départ volontaire ! »

Voilà, cher Anne, comment se concocte la Bande Originale dans le cynisme et le dégagisme. Bonne émission quand même !

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.