Sofia
Sofia © Radio France / Caroline Gilet

« Alger ne sera pas filmé façon carte postale, c’est une ville cash, ce qui est beau le restera, et rien ne sera magnifié ». C’est Sofia, jeune réalisatrice, qui parle. Alger, El Badhja, est une ville de cinéma, mais inquiétante, on la connaît peu. Et les caméras aujourd’hui n’ont pas idée de ce qu’elles ratent. C’est là que se passe l’histoire de son court métrage. L’histoire de Myassa, victime d’un violeur qui bande mou. Sofia attaque là la résignation et la molesse du pays.

Sofia, né à Oran et grandi à Bejaïa, tourne maintenant à Alger. Avec la conscience qu’il faudra un peu provoquer, pour exister.

Les liens

Les Editions Barzakh

Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.