Les élections du 22 septembre dernier ont crédité la CDU/CSU de 41,5% des voix.

Il manque 5 sièges à la Chancelière pour obtenir la majorité absolu au Bundestag.

Paradoxalement, cette victoire éclatante d’Angela Merkel l’oblige à négocier pour former son gouvernement.

Interview de Christian Makarian directeur adjoint de l’Express

angela merkel ouverte à des négociations
angela merkel ouverte à des négociations © reuters
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.