Vik, Islande
Vik, Islande © Reuters / Lucas Jackson

Juste avant les élections législatives d’avril, l’Islande avait déjà suspendu les pourparlers d’adhésion à l’Union européenne initiée par un vote du parlement en 2009.

La coalition de centre droit qui l’a emporté n’a pas rouvert le dossier. Le gouvernement vient d’annoncer qu’il ne se sentait pas tenu par les engagements précédents.

Interview de Torfi Tulinius, professeur à l'Université d'Islande

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.