angela merkel avertit moscou sur l'ukraine
angela merkel avertit moscou sur l'ukraine © reuters

La Chancelière Angela Merkel est déclarée une nouvelle fois par le magazine Forbes comme la femme la plus puissante du monde, mais cette fois talonnée par Hilary Clinton. A travers elle, c’est aussi la réussite de son pays qui est visée dans un contexte européen où les écarts de croissance se creusent…

La Bundesbank, la banque centrale allemande, revoit à la hausse ses prévisions de croissance du PIB. Elle annonce 1,7% pour 2015, 1,8% en 2016 et pourquoi pas 1,5% en 2017. Ces bons chiffres confirme le leader ship de l’Allemagne dans une Europe à l’économie par ailleurs morose. Une position dominante qui l’oblige plus que jamais à composer.Interview du professeur Henrik Uterwedde, directeur adjoint de l'institut franco-allemand de Ludwigsburg

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.