Dimanche les urnes ont parlé en Turquie. Avant le scrutin, le président de la république Recep Tayyip Erdoğan s’était totalement impliqué dans la campagne pour son parti l’AKP tant il avait besoin de cette victoire. Ses rêves de régime présidentiel s’envolent.

Erdogan
Erdogan ©

L’AKP, le parti du Président de la République turc Recep Tayyip Erdoğan a perdu la majorité absolue au parlement à l’occasion du scrutin de dimanche dernier. Avec moins de 41% des suffrages, soit 258 députés dans l’hémicycle, ce score apparait comme une sanction du président. Il a maintenant un peu plus d’un mois pour constituer un gouvernement sans quoi de nouvelles élections pourraient être organisées. Face à ces incertitudes la bourse a déjà réagi…Interview de Christian Makarian, directeur délégué de la rédaction de l’hebdomadaire l’Express

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.