Coups de théâtre en Italie. En annonçant qu’il ne soutiendrait plus la politique du premier ministre italien, le parti de monsieur Berlusconi « le peuple de la liberté » a poussé Mr Mario Monti à la démission.

Apres le vote de la loi de finances par le parlement celui-ci présentera sa démission au grand dam des industriels italiens et des milieux financiers européens. Victoire du politique sur le monde économique ?

Réaction de Christian Makarian directeur adjoint de l’Express.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.