Cabine téléphonique, Londres
Cabine téléphonique, Londres © Remidu74

Pour des raisons budgétaires, l’enseignement d’une seconde langue en Angleterre n’est plus obligatoire depuis Tony Blair.

La City et le célèbre Foreign Office en subissent maintenant les conséquences.

Ces restrictions, qui font le jeu des partis indépendantistes, ne touchent pas seulement le monde de l’éducation.

Interview de John Henley, journaliste au quotidienThe Guardian

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.