Le moral des Autrichiens est au beau fixe. Dans ce pays ou les perspectives économiques pour l’année sont positives et ou l’on prévoit pour l’année prochaine un déficit de seulement 1,4% l’on regarde la France comme l’un des malades de l’Europe. Interview d’Eva Twaroch, journaliste

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.