Avec la crise et à force de saisies, les banques espagnoles possèdent un parc immobilier dont l’estimation est imprécise.

Pour Inaki Gil, directeur adjoint de la rédaction d’El Mundo, la reforme du secteur bancaire s’imposait.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.