Drapeau espagnol
Drapeau espagnol © Wikimedia commons

Même si Bruxelles est revenu sur les prévisions de croissance pour l’Espagne, celles-ci restent positives pour l’année prochaine. Une touche d’optimisme qui ne doit pas faire oublier que ce pays a le plus fort taux de chômage en Europe après la Grèce. Ce qui n’est pas sans rapport avec la montée du nouveau parti « Podemos » .

Interview de , journaliste basque espagnol

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.