Le 14 janvier dernier, Giorgio Napolitano a démissionné de ses fonctions de Président de la République italienne. A près de 90 ans, il aura marqué la vie politique en faisant évoluer la fonction présidentielle jugée traditionnellement secondaire en Italie.Interview de Christian Makarian , directeur adjoint de la rédaction deL’Express

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.